05 décembre 2010

Maïeusthesie

La mère donne la vie à l’enfant, mais aussi l’enfant donne la vie à sa mère. A tel point, qu’il arrive que ce sentiment vienne compenser, chez certaines femmes, un vide de vie, que le quotidien ne remplit pas habituellement. Dans ce cas, la véritable rencontre sera plus difficile car l’étape fusionnelle risque de perdurer… parfois au-delà de la naissance…

Si la mère rencontre l’enfant… la mère se rencontre aussi elle-même dans une dimension jusque là inconnue d’elle, et pour longtemps.

Quand il s’agit d’un premier enfant, la maternité fait entrer la mère dans un autre aspect de la femme, mal connu d’elle jusqu’alors. L’idée de maternité, tant qu’elle n’est connue qu’intellectuellement, même si elle est désirée viscéralement, ne peut rendre compte de la réalité effectivement vécue et ressentie.

La femme devenant mère se trouve dans une position protectrice et nourricière qui fait qu'elle n'est plus simplement la fille de sa propre mère. A son tour, elle est la source, le nid, la sécurité. A son tour, la vie est là, en elle. Elle fait une expérience nouvelle de la femme qu’elle est, et de la femme qu'elle devient.

La mère revit sa propre naissance et sa propre enfance. La grossesse la conduit à revisiter différents aspects de sa vie.

Si l’enfant est une fille, cela amènera naturellement la mère à penser à sa propre naissance, et donc à la grossesse de sa propre mère.
Si le garçon arrive, il donne aussi à sa mère une expérience nouvelle : celle de porter en elle un homme en devenir. La femme en devenir, quand c’était une fille la rapprochait d’elle-même, l’homme en devenir quand c’est un garçon donne un nouveau rôle à la femme.

De nombreuses situations sont possibles et renvoient la mère (et le père) à leur histoire…

http://www.maieusthesie.com

Posté par mekati à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Maïeusthesie

Nouveau commentaire